Warning: include_once(cookbook/pmfeed.php): failed to open stream: No such file or directory in /misc/32/000/115/128/8/user/web/bisharat.net/wikidoc/local/config.php on line 63

Warning: include_once(): Failed opening 'cookbook/pmfeed.php' for inclusion (include_path='.:/usr/share/pear') in /misc/32/000/115/128/8/user/web/bisharat.net/wikidoc/local/config.php on line 63
PanAfriL10n - PanAfrLoc - KRUKANFUA

La troisième cause de la conférence de Kroukanfoua,

   Nous avons déjà mentionné dans le dernier tome du livre que 
   cette conférence avait trois causes principales qui sont :

a) Choisir un roi pour douze régions de Mandeng, qui est tombé sur

      Somdjada Keita.

b) Jugement des prisonniers de guerre de bataille de Kirina, qui ont été

      condamnés par peine capitale .

c) Construction d’une constitution pour les Mandengues, qui a regroupé

     leurs lois, leurs cultures, leurs tabous ou tout ce qui est à la base de 
     mesure de leurs faits, ils les ont appliquées  dans tous les faits que ça 
     soit grand ou petit.
     Les voici les recommandations à la fin de  la conférence .
 « Les recommandations: »

Au clôture de la conférence de Kroukanfouwa.

 Maan-Sondiada a dit que nous allons terminer la construction de notre 

constitution par la recommandations à trois grandes choses, par ce que l'oublie et négligence de ces trois qui amène tous les grands peuples en faillite; il termine les grandes empires, il menace les nobles royaumes en disparition, il détruit les peuples développés et les organisations

 très abattues il ne leurs reste rien comme trace.

Sondiada a dit : les trois choses sont la justesse, le respect des lois et le courage dans le travail. Les voici recommandations à chacun : Premier : recommandations la justesse : Roi suprême de Mandeng a dit : que nous recommandons la justesse

 aux tous les mandingues; mais ceux qui sont très intéressés sont les 

rois, les gouverneurs, les chefs et leurs entourages, qui sont leurs conseillés, les interprètes les gardiens des lois. ce sont les premiers qui doivent être justes d'abord, aussi tout le monde sache qu'ils sont justes et ils obligent les cadres à maintenir la justesse, ils ne peuvent plus

 échouer à mètre l'ordre dans la société, qui fera peuple d’aimer la 

justesse, de défendre et de prendre la voie de la honnêteté au sérieux;

mais si la société voie les chefs et leurs entourage en voie de l'injustice, ils seront tous des malfaiteurs, criminels, trompeurs, en ce moment la justesse ne peut plus être respecter. Si le chef interdit quelque chose, il ne doit pas la toucher, et il ne doit pas permettre ses proches ou ses amis à les faire, pour que les petits malhonnêtes gouverneurs et les proches du chef ne la font devant les autres, qui amène révolte dans une société contre la loi et ainsi que les chefs. ....?